Un campus très mystérieux...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce jour là, ils ont vu de quoi elle était capable. [-16] {~FLASHBACK~}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sue Venyre
Première année

Première année
avatar

Messages : 236
Points : 282
Date d'inscription : 07/07/2015
Age : 16
Localisation : In my world... ♥

MessageSujet: Ce jour là, ils ont vu de quoi elle était capable. [-16] {~FLASHBACK~}   Jeu 6 Aoû - 21:02

Ce jour là, ils ont vu de quoi elle était capable.



SEULE ET SEULEMENT SEULE    
13 décembre 2012

8h00 AM -> Dans le placard à balais, des choses horribles.

Ce jour là, Sue se réveillait de bonne humeur. Il n'y avait pas école car la maîtresse était malade. Elle devait tout de même se lever à l'heure de l'orphelinat. Ça ne la dérangeait pas plus que ça, elle avait l'habitude. Malheureusement pour elle, sa bonne humeur retomba très vite. Elle s'assit sur un banc au réfectoire seule, mais un garçon aux cheveux blonds vint lui voler son maigre petit déjeuner. Elle du repartir le ventre vide dans sa chambre pour préparer ses affaires. Soudain elle revit le concierge, qui apparaissait dans ses nombreux cauchemars. Celui qui abusait d'elle. Celui qu'elle fuyait plus que la mort. L'homme âgé d'une quarantaine d'années s'avança vers Sue avec un regard mauvais plein d'idées malsaines pour jouir de la jeune fille alors âgée de 8 ans. Sue couru rapidement comme elle le pu dans le couloir vide et effrayant. Trop tard, il l'a tenait. Il l'emmena dans un sombre placard à balais pour y faire des horribles choses dont je vous épargnerait les détails. Ces choses là, Sue en était habituellement la seule et unique victime. Si jeune, si innocente. Comment-on pouvait profiter de sa naïveté à ce point ? Sue hurlait et le suppliait d'arrêter. Les cris étouffer par l'épaisse main du vieil homme n'était évidement pas des orgasmes, mais des cris de douleur dont-elle se souvient et qui l'a font cauchemarder encore maintenant. Des larmes ruisselaient le long de ses joues rouges et froides. Elle s'arrêta de hurler. Ça ne sert plus à rien. se dit elle. Une fois le viol terminer, il la jeta tel une ordure dans le couloir du sous-sol, laissant la porte ouverte pour la laisser sortir. Il la regarda d'un air menaçant avant de lui dire ces quelques mots des plus froids :

-Répètes ce qu'il vient de se passer à quelqu'un et tu mourras !


Ces menaces, Sue avait l'habitude. Se sont ces paroles qui résonnait dans sa tête la nuit comme le jour...
Quelques heure plus tard, Sue était évidemment en retard pour le déjeuner. La dame de cantine lui refusa l'accès au réfectoire, il avait débarrasser le repas. Elle n'avait rien dans le ventre. Elle s'en alla dans les couloirs.

16h45 PM -> L'empire de la faiblesse.

Elle regardait autour d'elle se méfiant du vieil homme. Ouf, aucune trace de lui. Elle s’essaya sur un banc fasse à la fenêtre pour regarder la neige tomber cachant un peu la seule éclaircie émanant d'un filet de lumière parmi les blancs nuages. Elle pleura, comme tout les jours. La journée ne fut qu'empirer ensuite. Le garçon aux cheveux blonds qui la raquettait vint lui donner un coup de poing dans l’œil de la fillette n'ayant comme seul et unique tort de laisser ses larmes couler le long de ses joues froides et humides. Sue couru s'enfermer dans sa chambre et s'endormit. Elle manqua une fois de plus le repas, elle dormit jusqu'à minuit.

0h01 AM -> Un soir d'hiver glacial

Se réveillant alors que tout le monde dormait, elle se rendit, encore dans sa chemise de nuit, dehors. Qu'il fait froid... pensa elle. Sue se retourne pour dévisager entièrement l'orphelinat :

- Pourquoi ils sont tous si méchants avec moi ? Hein ? Pourquoi ?! J'ai rien fait !

Des larmes semblables à des petits flocons humides arpentaient ses joues rouges. Elle n'était plus que remplit de haine et de dégoût pour son orphelinat, ou plutôt, sa prison. Soudain, elle changea d'un coup. Ses yeux devinrent violet et sa très longue chevelure plus noir que son cœur. Elle reprit son apparence naturelle, celle avec laquelle elle ferait le mal dans quelques instant. Elle hurla de rancœur comme si elle brûlait de l'intérieur. Une espèce fumé noire envahit la totalité lieux. Sue crie :

- Moi, je voulais juste... UN MONDE MEILLEUR !!

Elle devient folle de rage. Elle plaça ses mains devant elle avant que celles-ci, sa bouche et ses yeux se mirent à cracher du feu. Du feu ? Oui, mais bien particulier. Il était violet, violet très foncé, comme ses yeux. Comme si toutes ses idées noires sortaient de la paume de ses mains. Oui, en effet, c'est ça son pouvoir dévastateur. L'orphelinat et ses habitants en ont subit les funestes conséquences...

Today... -> Elle ne l’oubliera pas.

La seule chose dont elle se souvient, c'est que 1 ans après, elle se réveilla dans un hôpital, sortant du coma suite à des séquelles, en l'occurrences des brûlures, qui selon les médecins, serait irréparables. Seulement, vous savez bien, Sue n'est pas n'importe qui, c'est une métamorphe. Elle se soigna d'elle même et repartie incognito en reprenant son apparence faite de toutes pièces. Depuis ce jour là, elle s'est jurer de ne plus laisser échapper aucune larmes de ses yeux.





 
FIN :study:




(c) by Midnight 2015 for Spring


_________________





   




Sue est exactement comme ça.:
 




Merci Life, c'est crop crop crop boooow ! ♥:
 




   


Dernière édition par Kô Mabûchi le Sam 8 Aoû - 17:23, édité 1 fois (Raison : Explications de la destruction de l'orphelinat de Sue.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce jour là, ils ont vu de quoi elle était capable. [-16] {~FLASHBACK~}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre est un fléau... [PV Kenzaku]
» Caroline Forbes
» Dakota&Blaise♣Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !
» Neville « Vous ne saurez jamais de quoi vous êtes capable tant que vous n'aurez pas essayé »
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kurosawa  :: Petit coin divers :: Journal Intime... ♥-
Sauter vers: